Comprendre le mode de fonctionnement d’un automatisme de portail

Comprendre le mode de fonctionnement d’un automatisme de portail

L’automatisme de portail est l’un des éléments garantissant le confort dans une maison. Et pour cause, il permet l’ouverture et la fermeture automatique du portail. Au lieu de pousser manuellement les vantaux, il suffit d’utiliser le dispositif de commande. Le fonctionnement d’un système de motorisation est simplissime. Celui-ci reste le même qu’il s’agisse d’un portail battant ou coulissant.

Comment fonctionne un automatisme de portail ?

Comme son nom l’indique, l’automatisme de portail est un système mécanique composé de nombreux éléments servant à actionner le ou les vantaux d’un portail. Il peut s’agir d’un portail battant ou d’un portail coulissant. Pour fonctionner, il doit comprendre un certain nombre d’éléments, à savoir :

· L’automatisme lui-même : selon le nombre de vantail, il peut y avoir un ou deux moteurs. Leur puissance dépend essentiellement du poids du portail ;

· La carte électronique : appelée également logique de commande ou encore armoire de commande, il s’agit d’une carte électronique qui sert de cerveau de commande. Toutes les informations venant des différents périphériques sont envoyées vers ce composant. Elle gère également les automatismes selon l’ordre qu’elle reçoit ;

· Les autres accessoires : le récepteur, l’émetteur (ou la télécommande portail), les photocellules, le feu clignotant, etc.

La motorisation portail fonctionne d’une manière très simple. Après que vous appuyez sur le bouton de la télécommande, celle-ci envoie un signal électrique vers le récepteur. Ce dernier transmet ensuite le signal reçu vers la logique de commande, qui se chargera de le traiter. Elle procède ensuite à l’actionnement des motorisations, selon la commande qu’elle reçoit (ouverture totale, ouverture partielle, fermeture partielle, etc.).

Par ailleurs, il existe aujourd’hui des modèles de carte électronique innovante. Celle-ci est programmable. Elle est ainsi en mesure d’ouvrir et de fermer le portail à des horaires fixes. Enfin, le moteur de portail peut se commander via d’autres dispositifs, comme le digicode, l’interphone, le lecteur de proximité, etc.

Les différents types de motorisation de portail

Plusieurs types de motorisation existent. Pour les portails coulissants, on en distingue deux sortes : la motorisation pour portail coulissant à rail et la motorisation pour portail coulissant autoportant. Pour ce type d’ouverture, le choix est restreint puisqu’il n’y a pas assez de variétés. Ce qui n’est pas le cas pour les motorisations portail battant. Celles-ci se déclinent dans de nombreux modèle, dont les plus utilisées sont :

· La motorisation à bras articulés : celle-ci est équipée d’un bras mécanique. Pour pouvoir ouvrir le vantail, elle imite le mouvement des bras humains. Elles conviennent presque à la plupart des portails ;

· La motorisation à vérin : celle-ci peut être dotée d’un vérin pneumatique, hydraulique, ou encore électrique. Puisqu’elle est puissante, elle convient plutôt aux portails solides et pesants ;

· La motorisation enterrée : celle-ci est enfouie dans le sol, dans un caisson. Elle n’est pas ainsi visible en surface sauf quelques petits éléments. L’avantage de ce type d’automatisme est qu’il est fiable et qu’il maintient l’esthétique du portail.

Pour terminer, sachez qu’il existe des normes de sécurité régissant l’installation des portails automatiques. Découvrez-les ici.

Robert

Articles similaires

Read also x